Chercher le blog

#AskTheExperts – 8 conseils avant de se lancer en growth hacking Parole d’Experts

Parole d’Experts Par Melanie Corolleur le 14 novembre 2016

Inventé par Sean Ellis en 2010, le growth hacking a longtemps été considéré comme un phénomène de mode par les marketeurs.

Rendu célèbre par les exemples d’Airbnb, Dropbox et Spotify, le growth hacking est représentatif de l’évolution digitale en cours.
Il constitue une nouvelle forme de marketing qui utilise des techniques et des outils différents des tactiques plus traditionnelles.

Avec un objectif unique qui vise à accélérer la croissance d’une entreprise de manière rapide et durable, pas étonnant que de plus en plus de professionnels du marketing s’intéressent au sujet.

Nous avons d’ailleurs récemment publié un guide sur le sujet en collaboration avec Hubpspot, le spécialiste de l’inbound marketing : Le guide indispensable du growth hacking à l’attention des marqueteurs.

Mais avant de se lancer et d’essayer le growth hacking pour votre entreprise, quelles sont les questions à se poser ? quels sont les éléments prendre en compte ?
Afin d’y voir un peu clair nous avons posé la question suivante à 8 experts en growth hacking :

Quel serait le conseil que vous donneriez aux professionnels qui veulent se lancer dans le growth hacking ?

Voici leurs réponses, un grand merci à eux.

Pour en savoir plus sur le growth hacking, vous pouvez également obtenir gratuitement notre livre blanc sur le sujet réalisé en partenariat avec Hubspot.

JE VEUX LE LIVRE BLANC

 

8 conseils d’experts en Growth Hacking

Comprendre les objections de votre cible

Avant même de se lancer, il faut déjà se mettre à la place du prospect, afin de définir qui il est, et ce qui le motive (via la méthode de personas).
Sans cela vos efforts ne seront jamais 100% efficients.
Ensuite, comme les outils et stratégies changent vite, il faut participer à des groupes pour être toujours au top (ex GH France, growthhackers.com).
Puis c’est de se concentrer sur la récupération de l’email (via popup, linkedin…), qui est la coordonnées fixe la plus importante.
Enfin, il faut être HUMAIN, trop de freelances essaient d’imiter les grandes entreprises en pensant qu’ils seront plus crédibles… mais au contraire il faut montrer sa personnalité (photos, ton…), et utiliser les leviers de la persuasion (cf R. Cialdini).
Enfin, il faut mesurer ses résultats, comme disait A. Einstein « La folie, c’est de refaire toujours la même chose, et d’attendre des résultats différents.

Tweeter ce conseil

Avoir un temps d’avance

Un Growth Hack n’est qu’une tactique marketing utilisée avec succès avant que toute le monde l’utilise et devienne inefficace. Ce temps d’avance est la clé pour générer du trafic et des clients plus rapidement et à un moindre coût que vos concurrents.

Tweeter ce conseil

Comprendre la perception de votre offre

Le Growth-Hacking c’est faire du lean marketing. On expérimente, mesure, et apprend de nos actions marketing.
Le premier conseil que je donnerais en terme de Growth-Hacking c’est de mettre en oeuvre un processus d’apprentissage véloce pour comprendre les objections de votre cible vis-à-vis de votre offre. C’est primordial. On ne peut pas construire une landing page ou un hack d’acquisition sans connaître parfaitement sa cible et le “pain” de cette cible. Pour ça, des tests A/B sur des caractéristiques de son produit sont une bonne source d’information. Mais pas que :), des interviews des “fuyards” sont aussi source d’enseignement.

Tweeter ce conseil

Maîtriser les fondamentaux

  1. Commencer par bien maitriser les fondamentaux : pouvoir analyser des datas, comprendre la psychologie des utilisateurs, maitriser le storytelling et tout simplement connaître les bases du marketing.
  2. Ne pas hésiter à sortir de sa zone de comfort: les meilleurs levier de croissances ne sont pas encore découverts
  3. Bien prioriser ses taches : quelle action peut avoir le plus gros impact ?
  4. Développer son réseau avec des personnes qui ont la même mentalité

Tweeter ce conseil

Ne jamais arrêter de se former

Même si cela semble évidant, voici le conseil le plus important que je puisse donner : Ne jamais arrêter de se former et tester de nouvelles techniques. Le digital évolue très rapidement et les « hacks » évoluent eux aussi continuellement.
Ne vous reposez pas sur une seule méthode qui fonctionne bien, essayez en d’autres, faites des tests A/B, analyser vos datas… N’allez jamais croire que vous savez tout sur tout, continuez à apprendre avec une grande curiosité !

Tweeter ce conseil

Commencer aussi tôt que possible

Démarrez la démarche de growth-hacking très tôt ! En effet, il faut rapidement confirmer son intuition par les tests sur des landing pages spécifiques et valider la conversion. Trop de clients nous contactent après avoir développé leur produit et réalisé leur site. C’est à ce moment que l’on se rend compte que les orientations choisies ne sont pas forcément les bonnes. Le coût de refonte de l’offre est alors beaucoup plus élevé que si une démarche analytique avait été mise en place au début du projet. Ce travail préliminaire permet de cerner rapidement les motivations profondes de son marché et de réduire le « Time-To-Market ».

Tweeter ce conseil

Pour l’anecdote, c’est l’expérience que j’ai moi-même vécue avant de rencontrer Digital Corsaire. C’est Franck et l’originalité de son approche qui nous ont fait remettre en cause un projet web d’un an et demi en quelques semaines. Cela a été un tel enseignement pour moi que j’ai voulu en savoir plus et que nous nous sommes associés pour représenter l’offre sur le nord de la France.

DIDIER SIX – GROWTH HACKING & LEAN MARKETING CHEZ DIGITAL CORSAIRE

Parler à ses utilisateurs

J’ai aidé des dizaines de startups mobiles sur leur stratégie de croissance et s’il y a bien un conseil qui est revenu à chaque fois c’est « Parlez à vos utilisateurs ! ». Il faut les connaître sur le bout des doigts : qui sont-ils ? Comment ont-ils découverts votre produit ? Pourquoi l’utilisent-ils ? Comment le décrivent-ils à leurs amis ? Quels autres produits utilisent-ils ? etc. L’astuce c’est d’automatiser ce feedback loop : envoyez automatiquement un email aux 500 nouveaux utilisateurs les plus engagés de la semaine dernière pour les interroger ou prévoir un appel. Si simple et si important pour gagner du temps sur tout le reste !

Tweeter ce conseil

Avoir une stratégie claire

Aujourd’hui, toutes les startups que je rencontre veulent faire du growth hacking en scrappant « Le Bon Coin » ou en faisant du cold emailing.
Malheureusement, s’il n’y a pas une stratégie claire derrière, ces hacks auront peu d’impact sur le business tout en faisant perdre un temps précieux.
Pour trouver des manières originales de croitre, observez vos utilisateurs et parlez-leurs énormément. Appel, Email, WhatsApp, Messenger : choisissez le canal sur lequel ils sont et commencez la conversation ! Ces échanges sont une mine d’or d’idées de growth hacks.

Tweeter ce conseil


Guide Brandwatch + Hubspot

Boostez vos performances marketing en utilisant les techniques de growth hacking.

LIRE LE GUIDE