Chercher le blog

Top influenceurs 2017 : que font-ils quand ils ne sont pas connectés ? Partie 2 Marketing

Par Jonata Jerome le 19 décembre 2017

Ils ont caracolé en tête des tops influenceurs en 2017. Ce sont des experts dans leurs domaines : social media, marketing, communication, community management, E-commerce, IoT, IA, Fintech … Mais aujourd’hui nous avons voulu les découvrir autrement, en leur posant des questions plus personnelles. Pas de classement, pas de score d’influence, juste de belles rencontres… parce qu’avant d’être un influenceur on est un être humain.

 

Hier, nous avons découvert Nicolas Chevalier, Stéphane Torregrosa, Olivier Cimelière, Anthony Rochand, Aurélie Coudouel, Merete Buljo, Annie Lichtner

 

Aujourd’hui nous avons rendez-vous avec Emmanuelle Leneuf, Valentin Blanchot, Alban Jarry, Alice Vachet, Jonathan Chan, Mallys, Chris Dorival, Séverine Lienard, Ludovic Salenne, Julien Binet.

 

Demain, nous irons à la rencontre de Camille Jourdain, Sandrine Avenier, Arnaud Verchère, Sandrine Fouillé, Christophe Ramel, Franck Confino, Fabrice Frossard, Julien Bonnel, Béatrice Judel, Philippe Weickmann

 

Emmanuelle Leneuf

@FlashTweet

LA #matinale sur la #TransfoNum by @EmmanuelleL9#Startup #Tech #Blockchain #SocialMedia #IA #Marketing_@FlashTweet_ ©#FlashDigitAll #FlashTweetEdu/#i4emploi

 

1 – Quel est votre réseau social préféré ?


Le réseau social qui me connecte au monde et à l’info tous les matins et que je réveille à 7h30  avec le FlashTweet, la matinale sur l’innovation et le numérique : Twitter bien sûr ! C’est le réseau social qui me correspond le plus : une sorte d’AFP géant, mâtiné d’un Harvard Business Review avec ses experts, qui permet d’être au plus près de l’actualité mais aussi de prendre du recul. En l’écrivant, je me rends compte que je parle aussi du FlashTweet, né sur Twitter et dont l’ADN lui correspond entièrement avec une dose de sélection et de hierarchisaoin de l’info ! Twitter aussi un médium fédérateur de rencontre, comme le FlashTweet est devenu un média tisseur de liens.

 

2 – Quand vous n’êtes pas connecté (e), quelle est votre activité préférée ?


Je n’ai pas une activité préférée mais plusieurs en fait ! J’aime lire des romans et des essais, j’aime aller à des expositions pour cultiver ce regard gourmand sur l’art contemporain et le design et partir au cinéma découvrir des films indépendants, j’aime tester des bons restaurants et repérer des lieux nouveaux et j’aime partir à la chasse photographique, faire un safari photo dans Paris,- à défaut de pouvoir partir loin pour prendre en photo les animaux sauvages-, pour saisir des instants de vie et d’humanité à travers mon objectif. Vagabonder dans la ville pour traquer les reflets et mettre les bâtiments et les objets en boîte. Je suis fan des week-end, en mode binge watching d’une saison d’une bonne série américaine. Je kiffe de partir découvrir un nouveau pays et une culture inconnue. Mais j’adore aussi rencontrer #IRL, In Real Life, les personnes que je croise sur Twitter.

 

3 – Lisez-vous la presse écrite ? Quels sont les titres que vous lisez le plus souvent ?

Je lis les hebdos d’actualité, en particulier le Point pour ces angles et ses sujets souvent inédits et son tropisme pour l’innovation mais aussi Challenges pour le traitement de l’actu économique et ses dossiers start-up. Mais j’aime aussi me plonger dans Harvard Business Review, la revue XXI et le 1, l’hebdo-objet thématique lancé par d’Eric Fottorino, ou encore les livres d’art et de design, pour me détendre.

 

4 – Si vous n’aviez pas fait ce métier, lequel auriez-vous aimé exercer ? / Auquel rêviez-vous quand vous étiez enfant ?

J’aurais aimé être comédienne de théâtre pour l’amour des textes et des planches, pour ce supplément d’âme que la pratique théatrale apporte et pour brûler les planches parce qu’il y a peu d’expérience comparable à ce sentiment d’être connecté avec son public…et c’est ce que je ressens personnellement tous les matins au moment de lancer et réaliser le FlashTweet en Live, quand je me jette dans le bain sans filet et que j’attends les réactions de la communauté à l’écoute !

 

5 – Citez une ou deux personnalités qui vous inspirent, contemporaines ou non (entrepreneur, philosophe, artiste…)

Marie Curie pour ses découvertes, son regard tourné vers l’avenir et sa tenacité et Steve Jobs pour avoir sû réinventer Apple et mettre l’innovation au coeur de cette entreprise.

 

6- Quelle est votre bonne résolution personnelle pour 2018 ?

Rependre le théatre mais avec mon emploi du temps, c’est un peu compliqué en ce moment. Sinon faire du sport ! Pour être honnête, elle revient souvent cette bonne résolution mais elle est rarement suivie d’effet…En même temps, entreprendre c’est du sport de compétition !

 

Valentin Blanchot

@vblanchot

CEO @ShineMediaFR rédacteur en chef @SiecleDigital, j’occupe mes journées à écrire et imaginer l’univers numérique de demain. IG : valentinblanchot

Siècle Digital

 

1 – Quel est votre réseau social préféré ?

Instagram !

 

2 – Quand vous n’êtes pas connecté (e), quelle est votre activité favorite ?

La cuisine !

 

3 – Lisez-vous la presse écrite ? Quels sont les titres que vous lisez le plus souvent ?

Rarement, quand le fait, c’est principalement Harvard Business Review que je lis.

 

4 – Si vous n’aviez pas fait ce métier, lequel auriez-vous aimé exercer ? / Auquel rêviez-vous quand vous étiez enfant ?

J’avais commencé des études dans la banque. Je retournerais probablement donner une seconde chance à ce secteur.

 

5 – Citez une ou deux personnalités qui vous inspirent, contemporaines ou non (entrepreneur, philosophe, artiste…)

Laurent Alexandre, car c’est un chahuteur.

Elon Musk, parce qu’il nous prouve que l’impossible reste toujours possible.

Jacques Cœur (XIIIe siècle) pour sa devise : à cœur vaillant rien d’impossible

 

6 – Une bonne résolution personnelle 2018 ?

Écrire moins, lire plus.  

 

 

Alban Jarry

@Alban_Jarry

#CDO en Asset Management – Stratégies Digitales, Innovation, Social MediaSpeaker HEC & TEDxFinance AssuranceAuteur #612RencontresCofondateur #i4emploi

Albanjarry.com

 

1 – Quel est votre réseau social préféré ?

Entre Linkedin et Twitter, mon cœur balance … il est difficile de faire un choix car tous les deux sont devenus indispensables dans le monde professionnel. Probablement Twitter car il m’a permis de faire des rencontres qu’il aurait été impossible de faire autrement, c’est le réseau de l’improbable et de l’incroyable. Ce réseau social me sert également à trouver une actualité de grande qualité.

 

Twitter est également très efficace pour mettre en avant d’autres personnes, des causes ou des associations. Par exemple, le collectif #i4emploi s’y est développé grâce à un réseau de bénévoles qui donnent de la visibilité à des personnes en recherche d’emploi grâce à des RT.

 

Au niveau associatif, je trouve que l’Unicef a fait de Twitter un usage remarquable avec U-Report. Ce système de sondages dans les messageries avec un chatbot pourrait inspirer de nombreuses entreprises.

 

Enfin, grâce au groupe des auteurs du livre blanc #612rencontres, j’ai constaté que Twitter pouvait fédérer des communautés incroyables. Twitter est un réseau très humain et ses participants y ont une forte volonté de partage.

 

2 -Quand vous n’êtes pas connecté (e), quelle est votre activité favorite ?

Etre en famille et … lire des bandes dessinées. Depuis l’âge de 18 ans, je collectionne des bandes dessinées. Je commence à en avoir beaucoup ainsi que quelques figurines et des dessins originaux. Cette passion m’a amené à écrire quelques articles sur le sujet et ce fut un très grand honneur de réaliser l’introduction des deux derniers BDM (l’encyclopédie de la bande dessinée).

La recherche de bandes dessinées amène comme pour toute collection à chercher des pièces difficiles à trouver. Avec le temps, j’ai eu la chance de dénicher quelques pépites. Comme pour toutes les collections, il faut cultiver l’art de la patience et profiter des bonnes occasions. Grâce à cette passion, j’ai aussi pu rencontrer de nombreux auteurs de bandes dessinées et certains sont devenus des amis.

 

3 – Lisez-vous la presse écrite ? Quels sont les titres que vous lisez le plus souvent ?

Oui ! J’aime toujours alterner entre la presse écrite et le numérique car tout n’est pas sur internet. Je lis régulièrement Les Echos, Forbes, la Harvard Business Review, l’Argus de l’Assurance ou l’Agefi. Et, pour la bande dessinée, Casemate et DBD. Dans ces deux derniers cas, et pour toutes les lectures liées à la bande dessinée, je ne lis jamais de support numérique. Les couleurs et les traits des planches n’y ont que très peu de rendu.

 

4 – Si vous n’aviez pas fait ce métier, lequel auriez-vous aimé exercer ? / Auquel rêviez-vous quand vous étiez enfant ?

Peut-être libraire ou auteur ? Il y a 3 ans, j’ai participé au sauvetage d’une librairie en la rachetant. Cela lui a permis de réouvrir et depuis de continuer son activité. Les libraires sont des maillons indispensables de la vente d’un livre. En pénétrant dans une librairie, l’atmosphère y est toujours différente et j’apprécie toujours les conseils de ces grands professionnels que sont les librairies. Quand je découvre une nouvelle ville, régulièrement je cherche également à découvrir s’il y a une librairie spécialisée en bandes dessinées pour m’y attarder. C’est souvent l’occasion de rencontres agréables avec des passionnés.

 

5 – Citez une ou deux personnalités qui vous inspirent, contemporaines ou non (entrepreneur, philosophe, artiste…)

Antoine de Saint Exupéry pour toute son œuvre et notamment Le Petit Prince qui est à relire régulièrement pour sa vision intemporelle de la société. Edgard P Jacobs pour les aventures de Blake et Mortimer. Il cultivait un art de l’évasion, de l’innovation et une imagination incroyable. Son Espadon est une invention incroyable, la plus belle création mécanique de la bande dessinée. Dans le même esprit d’aventures et d’innovations, forcément Jules Verne ! Et en plus contemporain Steve Jobs.

 

6 – Une bonne résolution personnelle 2018 ?

Continuer à rencontrer en IRL des personnes découvertes par les réseaux sociaux. Ils sont de fantastiques brise-glace !

Alban Jarry, Président Délégué de l’Ecole Polytechnique d’Assurances

 

 

Alice Vachet

@AliceVachet

 

Digital Manager @GroupeCarrefour #RSE Ex-Social Media Manager Haribo & @Canalplus Ambassadrice Digital @Paris2024 Instagram : alicevcht

Alice Vachet.com

 

1 – Quel est votre réseau social préféré ?

Je n’ai pas de réseau social préféré. Ils ont tous un usage différent. J’utilise Twitter pour m’informer et partager les contenus que je juge intéressants ; Facebook pour rester connectée avec mes proches, LinkedIn pour mon réseau professionnel et Instagram par pur voyeurisme ! J’aime beaucoup ce dernier, mais il est nécessaire de garder du recul. Ce n’est pas la « vraie vie », mais une vaste mise en scène du « meilleur de chacun ». Je m’y connecte finalement peu, mais adepte de la photographie, je m’évade au fil des images de Laurent Baheux par exemple, un photographe que j’admire.


2 – Quand vous n’êtes pas connecté (e), quelle est votre activité favorite ?

Créer. Je déborde d’énergie et les idées fusent. Pas toujours très réalisables…  J’ai besoin de garder mes mains occupées. Je tente de fabriquer mes meubles, je décore, je peins…. Je ne suis pas tant connectée que cela en fait… Je m’octroie des week-ends « off ».


3 – Lisez-vous la presse écrite ? Quels sont les titres que vous lisez le plus souvent ?

La presse écrite… digitale ! Je dois l’admettre, j’ai délaissé le bon vieux journal pour un abonnement digital à divers médias tels que Le Monde, LSA etc …

Twitter me permet de sélectionner l’actualité et de ne pas me noyer dans une masse d’informations. Mais pour cela, il faut bien formater cette plateforme qui peut vite vous aspirer dans une spirale de news inutiles et non-vérifiées !


4 – Si vous n’aviez pas fait ce métier, lequel auriez-vous aimé exercer ? / Auquel rêviez-vous quand vous étiez enfant ?

Enseignante. J’adore les enfants et j’aime la pédagogie. J’ai toujours admiré certains de mes professeurs, et je me souviens encore d’eux aujourd’hui. J’ai notamment passé le BAFA mais pas le CAPES.   J’y viendrai peut-être un jour qui sait !


5 – Citez une ou deux personnalités qui vous inspirent, contemporaines ou non (entrepreneur, philosophe, artiste…)

Je n’ai pas l’état d’esprit d’une « fan » ; je me laisse porter par les idées et les actions des personnes qui m’inspirent.

Comme je vous le disais dans mon précédent Interview, j’ai beaucoup de reconnaissance pour Michelle Obama. Mais j’ajouterai cette fois-ci Jane Fonda.

Cette grande dame m’a toujours rendue admirative. Savoir dépasser son image pour se réaliser, militer pour des causes nobles, mais toujours rester fidèle à ses valeurs… Ne jamais prendre quelque chose pour acquis. Se dépasser, se remettre en question et avancer.


6 – Une bonne résolution personnelle 2018 ?

Hum… par où commencer ?  Multiplier les voyages, les expériences… La liste est longue !

 

 

Jonathan Chan

@ChanPerco

Relayeur de l’actu digital | Chef de Projet Digital/#CM d’@iProspectFR et de @dentsuaegisfr | #MBAMCI 13 | Love #StartUps | Mes tweets engagent la Terre entière

 

1 – Quel est votre réseau social préféré ?

Indéniablement Twitter. Il reste le réseau social de référence au niveau de l’apport de l’information en temps réel.

Il permet de rencontrer de nouvelles personnes notamment lors des événements lors des séances de live-tweet. Twitter par son ADN reste un réseau social ouvert où tout le monde peut avoir sa chance.

 

2 – Quand vous n’êtes pas connecté (e), quelle est votre activité préférée ?

Mes passions sont plutôt éclectiques. En ce moment, mon activité préférée est de sortir découvrir l’histoire et les bonnes adresses de la ville où j’habite : Paris.

Il est instructif de voir comment une métropole se transforme, les communautés qui la composent… Cela permet de prendre en compte la diversité que comprend la capitale.

 

3 – Lisez-vous la presse écrite ? Quels sont les titres que vous lisez le plus souvent ?

Assez peu souvent vu que je trouve toutes les dernières informations sur le web. Il m’arrive de regarder de temps en temps certains articles écrits par Le Monde et Le Figaro notamment ceux en freemium, je connais leur modèle économique, je trouve qu’il s’agit d’un bon compromis afin que ce système perdure et que les journalistes puissent encore sortir des articles de qualité sans subir la pression des annonceurs.

Je lis également beaucoup de magazines spécialisés dans le digital et l’innovation. Je cite Usbek & Rika, Socialter ou bien Wired.

 

4 – Si vous n’aviez pas fait ce métier, lequel auriez-vous aimé exercer ? / Auquel rêviez-vous quand vous étiez enfant ?

Sûrement quelque chose de stimulant intellectuellement. Je pense que j’aurai été un joueur de poker. J’apprécie les qualités qu’apportent ce jeu dans la vie de tous les jours : la patience, l’analyse, la ténacité et surtout accepter que dans la vie le fait qu’il y a un part de hasard qui peut être optimisé en prenant les risques adéquats.

 

5 – Citez une ou deux personnalités qui vous inspirent, contemporaines ou non (entrepreneur, philosophe, artiste…)

Elon Musk, j’adore son côté audacieux, il n’a peur de rien pour faire avancer la société dans l’innovation. Il a conduit avec succès tout ce qu’il a entrepris au niveau de ses entreprises telles que Paypal, Tesla ou SpaceX.

Il est également un excellent visionnaire en connaissant parfaitement ses sujets et est au-delà d’une doctrine capitaliste. Je pense notamment à sa prise de position sur les dangers de l’intelligence artificielle face à Mark Zuckerberg.

 

6 – As-tu une bonne résolution personnelle pour 2018 ?

Garder la passion, parce qu’elle est le moteur qui nous permet d’atteindre des objectifs qu’on n’aurait pas imaginés.

Ce qui peut être difficile dans ce milieu est le fait qu’on peut être blasé par toutes ces innovations. D’où l’importance de bien concilier sa vie professionnelle et sa vie personnelle mais également d’être en bonne santé.

 

 

Mallys

@mallys_

#RedacWeb #tech #AI #VR #IoT #robotic #gaming #i4emploi #blog #onlylyon #Flashtweet #GoogleUdacityScholars

Mallys.fr

 

1 – Quel est votre réseau social préféré ?

Mon réseau social préféré est Twitter. « L’information est l’oxygène des temps modernes », une citation qui m’inspire. Twitter c’est le don d’ubiquité pour tous ! C’est un fil d’actualité qui permet d’être à jour constamment et rapidement, j’effectue une veille sur les sujets qui m’intéressent (actu digitale, nouveautés social média, innovation, hightech…)

Au départ je recherchais des idées pour des sujets d’articles car Twitter c’est spontané et en direct. C’est vite devenu mon premier support pour suivre l’actualité mais également pour retransmettre l’info en direct live. Je suis une adepte du LiveTweet. 

Je suis également active sur les principaux médias sociaux où j’y échange sur mes différents centres d’intérêt. Mais Twitter reste mon outil favori car il permet de communiquer et d’échanger en temps réel. Contrairement aux idées reçues, Gazouiller est un exercice périlleux : Vu le nombre impressionnant de tweets qui défilent chaque jour, il faut savoir se démarquer sinon le tweet se noie dans la masse. 

Twitter est un incroyable levier pour fédérer, rassembler, échanger, partager, sensibiliser : les colibris avec le collectif i4emploi, Flashtweet, EnjoyDigitAll, gen3W, LBDW, AdnCitoyens…

 

2 – Quand vous n’êtes pas connecté (e), quelle est votre activité préférée ?

Je suis… ultra connectée !  Mon passé temps favori est la lecture. Je tiens également un blog depuis février 2017 qui demande un minimum d’organisation. Je suis inscrite par ailleurs à des MOOC (Elearning) et je suis une grande adepte de séries sur Netflix et Canal +.  

Je vis à cent à l’heure, pas de répit !


3 – Lisez-vous la presse écrite ? Quels sont les titres que vous lisez le plus souvent ?

Je lis le quotidien Le Progrès (lyonnaise oblige). Et ironie du sort, je lis la presse écrite en version 2.0 via l’application Epresse. Mes magazines attitrés : 01net, Grazia, Challenge, stratégies, L’Express, le Point, Society, Management, Néon. Une application utile, je télécharge les magazines et je lis dans le métro. Mes sujets de prédilection : high-tech, lifestyle, société, startup…

 

4 – Si vous n’aviez pas fait ce métier, lequel auriez-vous aimé exercer ? / Auquel rêviez-vous quand vous étiez enfant ?

Je cherche encore ma voie…. Actuellement salariée en CDI et autoentrepreneur. Vers un métier d’avenir que sont les métiers du numérique ? Un domaine bien vaste…

 

5 – Citez une ou deux personnalités qui vous inspirent, contemporaines ou non (entrepreneur, philosophe, artiste…)

Je n’ai pas vraiment de rôle model.  Mais si je devais citer deux personnes inspirantes, je pense en premier lieu au couple Obama que j’admire pour les valeurs qu’il défend et leur charisme. Véritable poids sur la scène internationale, Ils ont marqué à jamais l’histoire. Michelle et Barack Obama ont fait rêver le monde entier et continuent de le faire. 

 

6 – Une bonne résolution personnelle 2018 ?

Nouvelle année, nouveau challenge. Actuellement, je me suis lancé un défi en suivant une formation de Front End Web avec Google. Mon plus grand défi de 2018 : vaincre ma timidité….

 

 

Chris Dorival

@Chrisblackpink

Entrepreneure : Social Media Manager, Prévention RS (http://www.cbpnetwork.fr ) – Ex-Blogueuse mode #SlashGen#i4Emploi#FlashTweetTeam

 

1 – Quel est votre réseau social préféré ?

Mon réseau social préféré est de loin Twitter, que j’ai découvert en 2010. A mes yeux, c’est le plus interactif, le plus intéressant (grâce aux nombreuses informations que l’on peut y trouver en quelques minutes), et surtout le plus utile d’un point de vue professionnel.

Pour sûr, il faut, dans les débuts, s’habituer à lire un maximum d’informations en un minimum de temps, mais lorsque l’on a compris son fonctionnement, il peut devenir une source intarissable d’inspiration, de références, et d’infos exclusives en temps réel. C’est aussi celui grâce auquel j’ai fait quelques belles rencontres IRL.

Mon outil de veille préféré !

 

2 – Quand vous n’êtes pas connecté (e), quelle est votre activité favorite ?

Quand je ne suis ni sur mes 2 téléphones, ni sur mon ordinateur, c’est pour passer du temps avec ma famille, et profiter des bons moments avec ceux que j’aime, tout en dégustant un bon repas ou des sucreries (j’avoue être addict au sucre en général, particulièrement au chocolat, pour lequel je fonds littéralement).

Le fait d’être ultra-connectée, avec mon métier de Social Media Manager, m’a fait prendre conscience qu’il était important de faire un break de temps en temps, ne serait-ce que pour économiser nos méninges. Le nombre d’informations lues et ingurgitées (je lis environ 10 articles par jour minimum sur internet et les médias sociaux), a besoin d’être digéré pour pouvoir être retranscrit fidèlement et surtout utile !

Tous les étés, je fais une #digitaldetox pendant 15 jours, au cours desquels, je consulte uniquement Snapchat et Instagram. Pas de mails, pas de Twitter, pas de Facebook, ni de Pinterest. Ça me fait un bien fou et je suis alors d’attaque pour la rentrée, qui démarre bien souvent à 1000 à l’heure…

 

3 – Lisez-vous la presse écrite ? Quels sont les titres que vous lisez le plus souvent ?

Oui, je lis la presse de temps en temps. C’est assez variable. Il m’arrive de lire Dynamique Mag, parce qu’il est toujours intéressant de suivre ou de découvrir les parcours d’entrepreneurs qui ont réussi, de toper quelques conseils qui pourraient m’aider dans mon job, et d’être au fait des tendances du digital et de la tech.

Ensuite, je suis assez friande de presse féminine (Mode, beauté, tendances, lieux hype à découvrir dans Paris), puisque j’ai blogué pendant plusieurs années. Je suis donc sensible à toutes ces actus.

Puis, je lis très souvent la presse économique de mon territoire (l’Essonne), par curiosité et pour rester informée des derniers événements dans les alentours.

 

4 – Si vous n’aviez pas fait ce métier, lequel auriez-vous aimé exercer ? / Auquel rêviez-vous quand vous étiez enfant ?

Quand j’étais enfant, je voulais être chorégraphe (j’ai fait de la danse pendant 20 ans : G.R.S., danse rythmique, modern’ Jazz et Zumba) J’ai toujours été attirée par la musique, le cinéma et le monde artistique. J’ai dû arrêter il y a quelques années, à mon grand regret.

En grandissant, quelques années plus tard : je voulais devenir Traductrice / Interprète (J’ai fait des études de langues et littéraires).

Si je n’avais pas exercé le métier de Social Media Manager, que j’ai choisi et que j’aime tant, j’aurais aimé être Webdesigner ou Développeur.  Ces 2 métiers mettent en musique la créativité de chacun, et font appel à un savoir-faire précis et méticuleux. Cela m’a toujours impressionnée !

 

5 – Citez une ou deux personnalités qui vous inspirent, contemporaines ou non (entrepreneur, philosophe, artiste…) 

Michelle Obama, pour son parcours et pour la place qu’elle tient auprès de son époux Barak Obama. C’est une figure emblématique de l’élégance et de la discrétion. Elle a réussi à tenir un rôle de choix auprès de la presse, du monde politique, et du peuple américain. Un modèle à mon sens…

Un ami à moi, aime à répéter cette citation : « Derrière chaque grand homme, se cache une femme ! ». Le couple Obama incarne tout-à-fait cet adage !

Puis côté masculin, c’est Jacques-Antoine Grandjon (aka JAG), le Fondateur de Vente-privée, qui m’inspire. J’ai eu la chance de le côtoyer en  2007, lorsque je travaillais là-bas. Chaque matin, il venait saluer tout le monde. Un homme très charismatique, impressionnant, mais finalement accessible, qui a cassé les codes du look du Dirigeant en costume 3 pièces, pour en faire un homme de poigne efficace, avec un look vraiment casual (veste kaki Corléone et cheveux longs à l’époque). Un modèle de réussite made in France. C’est à cette époque que le digital m’a fait un ptit clin d’œil… Suis restée fan !

 

6 – Une bonne résolution personnelle 2018 ?

Pour 2018, ma première résolution sera de réaliser mes projets pros les plus fous sans retenue, en continuant à prendre plaisir chaque matin au réveil, et partager un maximum de moments uniques avec ma famille et ceux que j’aime. C’est aussi grâce à eux que je garde les pieds sur terre, et que je trouve de l’énergie pour continuer dans les moments de doutes (Oui, être entrepreneure peut parfois susciter des questionnements qui font avancer).

Finalement, ce n’est pas une bonne résolution, mais deux ! Le tout est de s’y tenir et de tout faire pour qu’elles se réalisent. Ce sera donc mes leitmotivs 2018…

 

 

Séverine Lienard

@SeverineLienard

Sales Director, Digital Champion à IBM #Numerique #AI #IBMWatson #IoT #Innovation #WomenInTech #photo #i4Emploi #Flashtweet #RedforExecutiveWomen #Generation3W

 

1 – Quel est votre réseau social préféré ?

Sans hésitation, Twitter. Pour 3 raisons majeures.

Tout d’abord pour l’information constante et immédiate. On y trouve très facilement les articles pour suivre l’actualité liée à notre profession mais aussi une mine d’informations pour sa culture personnelle et sur nos centres d’intérêts.

Ensuite, pour l’expertise de personnes spécialisées dans des domaines choisis, qui sont source d’enrichissement et de partages.

Et enfin, ce qui est le plus important pour moi, c’est l’apport humain. Twitter est un fabuleux média initiateur de relations humaines exceptionnelles.

 

2 – Quand vous n’êtes pas connecté (e), quelle est votre activité favorite ?

Réduire à une est impossible !

J’ai 3 moteurs indissociables dans ma vie privée : la lecture, les balades en nature, et l’essentiel, faire plaisir à mes proches.

J’adore lire pour m’évader ! Principalement de la littérature classique ou contemporaine, mais aussi des philosophes, poètes comme Nietzsche, Beaudelaire…

Me balader en nature, sur les bords du Loiret ou au bord de mer, me permet de me ressourcer.

Et l’essence de ma vie, je la puise dans mes proches, famille et amis. Donc donner et faire plaisir est naturel.

Dans ma vie professionnelle, je suis comme dans ma vie privée, la passion m’anime. J’adore mon job et les projets sur lesquels je travaille. J’ai la chance dêtre au coeur de la transformation numérique d’IBM, de travailler sur l’expérience client et aussi d’accompagner sur l’adoption des nouveaux médias numériques, le social selling… Partager avec des personnes de différents univers et de géographies très variée est très enrichissant. J’apprends chaque jour, je suis très fière de travailler pour l’entreprise dans laquelle je suis. 

 

3 – Lisez-vous la presse écrite ? Quels sont les titres que vous lisez le plus souvent ?

Je lis la presse écrite, je reste très attachée au format papier !

Je lis notamment Challenge et le New York Time avec mon fils !

 

4 – Si vous n’aviez pas fait ce métier, lequel auriez-vous aimé exercer ? / Auquel rêviez-vous quand vous étiez enfant ?

Très jeune, pharmacienne. Pour les valeurs sociales, les relations avec les autres, et l’aide apporté aux patients, tant dans les paroles que dans les premiers soins. Et j’adorai l’idée d’avoir mon officine !

Puis, au collège j’ai changé et ai été déterminé à faire un cursus en communication et management, où j’ai retrouvé ces mêmes valeurs.

 

5 – Citez une ou deux personnalités qui vous inspirent, contemporaines ou non (entrepreneur, philosophe, artiste…)

Marguerite Duras

Marguerite Duras avait une passion pour l’amour exceptionnel et pour l’écriture. Elle était curieuse des autres.

Elle m’a, très jeune, profondément touchée : son enfance avec ses relations familiales et ses sentiments extrêmes entre amour et haine. Ses engagements de femme durant mai 68 et pour le droit des femmes. Ses erreurs dont elle dira ne jamais être guérie. Sa solitude et son rapport à l’écriture. C’était quelqu’un au fond de seul, et qui assumait cette solitude.

Camille Claudel

Une oeuvre peut boulverser et faire ressentir des émotions qui nous « parlent ». L’Age mûr est l’une de mes oeuvres préférées.

J’aime la sensibilité et la douleur qui jaillit dans les mouvements de ses sculptures.

 

J’exprimerai ce que ces femmes m’ont inspiré :

« La seule vérité, en fin de compte, c’est de mener une vie passionnée, même si elle se rebelle et vous frappe au visage » Boris Vian

 

6 – Une bonne résolution personnelle 2018 ?

Aucune !

Je prends une « bonne résolution » ou décision quand un évènement arrive.

Quand je prends une résolution, c’est comme un engagement, ce qui veut dire le tenir et aller jusqu’au bout.

Et je suis en train d’en mener une et je compte bien aller jusqu’au bout !

 

 

Ludovic Salenne

@LudoSLN

Facilitateur #Marketing & #Digital | Si j’étais une Stratégie: #InboundMarketing | Si j’étais un Art: #ContentMarketing | Si j’étais une Révolution: #Numérique

SLNWeb

 

1 – Quel est votre réseau social préféré ?

Twitter est de loin mon réseau social préféré. C’est Twitter qui m’a permis de lancer mon agence et d’attirer les premiers visiteurs sur mon blog en 2013. Twitter m’a également permis de rencontrer des gens tous plus intéressants les uns que les autres et je trouve que les échanges y sont très fructueux quand on sait faire le tri !

 

2 – Quand vous n’êtes pas connecté (e), quelle est votre activité favorite ?

Le sport ! Rien de mieux que de prendre l’air et se défouler quand on passe toute la journée derrière son ordinateur.

 

3 – Lisez-vous la presse écrite ? Quels sont les titres que vous lisez le plus souvent ?

Pour être franc, je ne lis que très rarement la presse écrite. Je préfère les livres. Il m’arrive quand même de lire parfois des magazines autour de l’entrepreneuriat. J’apprécie également lire à l’occasion Management ou Challenge.

 

4 – Si vous n’aviez pas fait ce métier, lequel auriez-vous aimé exercer ? / Auquel rêviez-vous quand vous étiez enfant ?

Question assez difficile. J’aurai pu répondre footballeur mais je me suis rapidement rendu compte que je n’avais pas le niveau ! À côté de ça, je me souviens d’un cours en 6ème dans lequel on devait présenter le métier qu’on aimerait faire dans quelques années et à l’époque, j’avais déjà répondu « Travailler dans la publicité ».

 

5 – Citez une ou deux personnalités qui vous inspirent, contemporaines ou non (entrepreneur, philosophe, artiste…)

J’adore m’inspirer d’inconnus qui sont partis de rien et qui ont réussi à se construire la vie dont il rêvait, tant sur le plan personnel que professionnel. Je m’inspire plus de mon boulanger que d’entrepreneurs reconnus par tous. Je n’aime pas les histoires toutes faites et trop brillantes ! À côté de ça, je trouve que des gens comme Elon Musk ou Steve Jobs sont remarquables, mais rien d’original ici !

 

6 – Une bonne résolution personnelle 2018 ?

Déconnecter plus souvent ! Sans aucun doute. Pour continuer avec la question précédente, j’ai lu que Bill Gates s’allouait une semaine de déconnection totale 2 fois par an pour réfléchir sur des sujets de fond et couper avec le quotidien. Ça pourrait être ma résolution pour 2018 !

 

 

 

Julien Binet

@JulienBinet

Similis Simili Gaudet ; Discutons #Ereputation #Ecommerce #Communication #Socialmedia #Numérique et #Politique #BoulogneBillancourt #i4emploi #PariSG300

 

1 – Quel est votre réseau social préféré ?

De loin Twitter car, contrairement aux autres réseaux, il permet d’interagir avec tout le monde et de manière publique. C’est un formidable outil de veille, de mise en relation et de soutien.

Depuis peu ce réseau souffre d’une défiance de certains people et influenceurs car sa modération reste souvent tardive et sur du déclaratif : une modération à posteriori n’est jamais assez rapide en cas de crise réputationnelle.

On a vu naitre des crises ou problèmes à cause de sa limitation de caractères à 140 qui est maintenant passée à 280 caractères mais cela reste trop peu pour certains. Les rédactions scrutent de plus en plus twitter. Pourquoi à votre avis ?

 

2 – Quand vous n’êtes pas connecté (e), quelle est votre activité favorite ?

M’occuper de ma famille : c’est facile à dire, mais très difficile à réaliser ATAWAD oblige (Any time, Any where, Any device).

Du sport en famille, et avec des amis… sans devices : tablette, smartphone.

 

3 – Lisez-vous la presse écrite ? Quels sont les titres que vous lisez le plus souvent ?

Evidemment ! J’adore lire l’actualité, les magazines : Le Parisien, le Figaro, l’Equipe, Libération, l’Express, Le Point… en fait mon infobésité est sans limites.

Je me distrais également dans des bons livres… pour penser à autre chose.

Je m’intéresse notamment de plus en plus à l’intelligence artificielle, au crypto-monnaies, au transhumanisme, à la blockchain…

 

4 – Si vous n’aviez pas fait ce métier, lequel auriez-vous aimé exercer ? / Auquel rêviez-vous quand vous étiez enfant ?

J’aurais pu être un sportif professionnel mais les sports que je pratiquais étaient trop chronophages et demandaient un sacrifice familial qui ne me correspond pas aujourd’hui.

Comme de nombreux enfants je rêvais d’être médecin, chirurgien pour sauver des vies… et puis, j’ai découvert l’informatique, la programmation et comme une révélation, je me suis dit « c’est ça que je veux faire ». L’arrivée des plateformes d’échanges, les forums, les blogs et les nouveaux médias m’ont permis de me façonner mon job d’aujourd’hui. Savoir écouter, savoir dialoguer, trouver des solutions et convaincre preuves à l’appui.

 

5 – Citez une ou deux personnalités qui vous inspirent, contemporaines ou non (entrepreneur, philosophe, artiste…)

Le sport ayant été un moteur dans ma construction d’homme, j’avais une adoration pour le sportif américain et basketteur Michael Jordan. Il était fort, travaillait dur, avait le respect de tous.
Au sommet de sa gloire il décida de tout plaquer, pour essayer autre chose : le baseball. Un échec ? Pas vraiment ! De cet échec relatif, il est revenu au basket pour gagner à nouveau et devenir une légende.

Elon Musk est également une personne fascinante, il casse les codes, sort du cadre…et en fait c’est cela qui me fascine, cette aisance à innover.

Il y a Nathalie Balla en France avec tant d’autres, Marie-Laure Sauty de Chalon, Laurence Parisot des battantes, des bâtisseuses, ça j’adore.

6 – Une bonne résolution personnelle 2018 ?

Me préparer pour un marathon…

 


Brandwatch Analytics

Brandwatch : des insights à portée de main.

DEMANDEZ UNE DÉMO