Webinar | Qriously : Le futur des études de marché

Venez poser une question en direct à des milliards de vrais consommateurs et voir leurs réponses en temps réel.

S'inscrire

Webinar | Qriously : Le futur des études de marché

Venez poser une question en direct à des milliards de vrais consommateurs et voir leurs réponses en temps réel.

S'inscrire
Tendances en ligne

Publié 29 novembre 2019

Le Green est-il le nouveau Black Friday?

Les consommateurs se détournent-ils de la célébration de la consommation ? Nous analysons les conversations online sur le Black Friday et ses alternatives.

Cette année, les médias vont surement faire face à une pénurie de vidéos montrant des consommateurs courant dans un magasin à l’aube, s’emparant frénétiquement de marchandise ou se battant pour le dernier pull à prix réduit ce Black Friday.

En analysant les conversations social media publiques sur le Black Friday nous avons examiné :

  • Les raisons pour lesquelles certains consommateurs se détournent du Black Friday
  • Comment les hommes et les femmes approchent cet événement différemment
  • Les campagnes réussies
  • Comment les tendances du Black Friday change en fonction des pays
  • Quels sont les articles et les marques qui ont fait le plus de bruit

Les acheteurs recherches des alternatives durables

Les expressions de joie habituelles donnent de plus en plus la place à de nombreux consommateurs qui demande une approche plus durable et écologique du Black Friday.

Au niveau global, le hashtag le plus populaire a été lancé par la marque REI, une coopérative de consommation américaine qui vend des équipement pour les activités de plein air. Son hashtag #OptOutside a généré 7,6 fois plus d’impressions que #BlackFriday. Le hashtag lancé par la marque incite les clients à lâcher le shopping au profit d’une ballade en plein air.

 

Zoom sur la France

En France, sur l’ensemble des conversations mentionnant le Black Friday, si le hashtag #BlackFriday domine encore en terme d’impressions, on retrouve #GreenFriday et #BlockFriday en 7ème et 8ème position respectivement.

Avec une déferlante de marques et d’organisations, petites et grandes et issues de secteur d’activité parfois inattendu qui s’expriment sur le mouvement du Green Friday dont : Respire, Coton Vert, La Mairie de Paris, la MAIF, EDF et EkWater.

 

Comparaison Hommes vs Femmes

Si les hommes interagissent globalement plus avec la journée de shopping post-Thanksgiving en ligne (environ 56 % of des conversations sur Black Friday conversations proviennent d’hommes), nous avons observé que ce sont les femmes qui mènent les discussions sur le thème de la consommation durable.

Aux Etats-Unis, la grande majorité des mentions faisant référence à ‘Opt to Act’ proviennent de femmes. Le hashtag est issu de la m^me campagne ‘OptOutside’ de REI, mais encourage les consommateurs à apprécier le plein air tout en nettoyant la nature.

En Angleterre, 84 % des mentions sur la « Indie week » (La semaine des commerces indépendants) provenaient de femmes. La campagne lancée par JustaCard en ligne s’est étalée sur une semaine et encourage les consommateurs à dépenser chez les commerces indépendants locaux plutôt que chez les grandes chaînes internationales.

Zoom sur la france

En France, on constate la même tendance mais moins prononcée. Les hommes dominent les conversations sur le Black Friday avec 60% des publications social media provenant d’un auteur du sexe masculin. Pour le Green Friday, si les hommes restent predominant dans les échanges en ligne, les femmes sont plus représentées avec 46 % des conversations émanant de femmes.

D’ailleurs les hashtags #pollution, #stopamazon, #vendredinoirpouramazon et #blockfriday arrivent tous dans le top 10 des hashtags les plus vus par les femmes.

Analyse de la tonalité

Les mots anglais négatifs les plus utilisées en relation avec le Black Friday sont ‘useless’ (ne sert à rien), ‘fuck’ et ‘trample’ (piétiner. Clairement les problèmes traditionnels du Black Friday affectent toujours les acheteurs parallèlement aux questions de durabilité.

En anglais, 32 % des conversations en lignes sur le Black Friday étaient négatives : c’est un grand nombre de consommateurs exprimant leur mécontentement. 68 % étaient positives, principalement des discussions sur les économies et les bon plans, nous devrions donc encore voir des articles agrippés par les mains des consommateurs.

 Zoom sur la France

En France, les opinions négatives sont un peu plus marquées puisqu’elles représentent 40% des conversations sur le Black Friday. Le mécontentement semble davantage être liées aux questions relatives à la durabilité puisque les mots ‘pratiques’, ‘environnemental’ et ‘surconsommation’ font partie des termes les plus utilisées dans les conversations négatives.

Du côté des conversations positives, les termes ‘prix’, ‘offres’ et’ Noël’ font partis des plus utilisées ce qui confirme que l’appât de la bonne affaire (notamment pour les cadeaux de Noël) est encore attirant.

En parlant de Noël, près de 20% des conversations sur le Black Friday en France mentionnent la fête de fin d’année. D’ailleurs certains n’hésitent pas à rappeler que parallèlement à la question écologique, le Black Friday est aussi une opportunité d’acheter ses cadeaux Noël moins chers à l’heure où le pouvoir d’achat de beaucoup de Français est limité.

Les articles tendances

Au niveau mondial, la boîte mystérieuse spéciale Black Friday de la collection de maquillage Jeffrey Star semble attirer les foules.

 

Les anglais recherchent surtout un bon plans pour acheter un vélo ou un trampoline, un peu bizarre étant donné la saison.

Aux États-Unis, les consommateurs s’intéressent surtout aux marques Kohls et Amazon (qui ont lance leur offres du Black Friday une semaine en avance). Sinon  ils boycottent le Black Friday pour aller dehors en suivant les conseils de la campagne de REI.

Zoom sur la France

En France, ce sont surtout les articles technologiques et les jeux vidéos qui sont recherchés par les consommateurs, suivis des articles de mode.

Les hommes veulent des bons plans sur pour les consoles Nintendo Switch, Xbox et PS4, tandis que les femmes s’intéressent surtout à Zara, Asos et à l’iPhone XR.

 

Avec la tech et les jeux vidéos comme articles les plus convoités pendant le Black Friday pas étonnant de voir que la FNAC a dominé les conversations sur cette journée shopping comparé aux autres e-commerçants similaires.

Méthodologie

Les mentions en langue anglaise ont été analysées à partir d’un échantillon représentatif des publications publiques postées en ligne sur le Black Friday du 1er au 25 novembre 2019.

Les mentions françaises ont été analysées à partir de mentions publiques postées en ligne sur le Black Friday du 1er au 29 novembre 2019.

Les mentions sur les concours étaient exclues.

Partagez l’article
Recherchez dans le blog
Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières insights des tendances en ligne

Je m’inscris
facets Created with Sketch.
facets-bottom Created with Sketch.
Nouveau : Consumer Research

Devenez Consumer Fit.

Restez agile et compétitif grâce à Consumer Research, notre nouvelle plateforme de digital consumer intelligence.

Crimson Hexagon et Brandwatch ont fusionné. Vous êtes au bon endroit !

A compter du 8 mai, tous les produits de Crimson Hexagon sont inclus sur le site de Brandwatch. Vous les trouverez dans le menu sous la catégorie “Produits”. Si vous êtes client et souhaitez en savoir plus, votre account manager se fera un plaisir de vous aider.