[News] Brandwatch rejoint Cision pour un avenir plus grand

En savoir plus
Tendances en ligne

Publié 17 novembre 2020

Comment les Crocs sont devenues cool (Oui, vraiment)

Est-ce que cette période de troubles et de conflits mondiaux pourrait être le moment de la rédemption pour les Crocs ?

Crocs. Une marque de chaussures parmi les plus célèbres au monde, mais… pour de mauvaises raisons !

Depuis leur arrivée sur la scène internationale en 2006, les Crocs ont fait l’objet de moqueries en tout genre.

De nombreuses personnes (de tout milieu ou origine) les considèrent en effet comme le comble de laideur vestimentaire. Elles ont même créé des sites Web pour le faire savoir. Vous aussi, pendant longtemps, vous les avez évitées par peur du ridicule.

Mais c’était 2006… il y a un siècle. Pensez à tout ce qui a changé depuis, à quel point le monde est différent en 2020 : alors… la période de bouleversements et de conflits mondiaux que nous connaissons marquera-t-elle le retour en grâce des Crocs ?

Cette année, les Crocs ont atteint des sommets, tant en termes de recherches Google que de publications social media. Nous avons en effet mis la main sur 615 000 auteurs uniques s’exprimant sur les fameuses chaussures entre janvier et septembre 2020. Rien à voir avec les 319 000 de l’an dernier, sur la même période.

Néanmoins, comme nous l’avons déjà dit, les Crocs reçoivent beaucoup d’attention négative. Les utilisateurs font-ils part de leur frustration en tapant sur ce punching-ball « culturel » traditionnel ?

Pas vraiment.

Depuis janvier 2015, les mentions positives de Crocs ont rarement dépassé les négatives. Mais depuis le début de la pandémie, en mars, la tendance s’est inversée de manière presque permanente.

Cela représente un changement majeur pour la marque, d’autant plus important qu’elle attire plus que jamais l’attention. Que s’est-il donc passé pour en arriver à un tel retournement de situation ?

La pandémie et le confinement ont joué un rôle capital dans cette évolution. Durant cette période, nous avons passé beaucoup plus de temps à l’intérieur. Plus besoin de s’habiller ni de se prendre la tête sur son look. En d’autres termes, l’avantage était à la fonctionnalité des vêtements, tandis que le style passait au second plan. Et si les Crocs sont connues pour leur laideur, elles sont également célèbres pour le confort qu’elles procurent.

Posséder des Crocs semblait être le choix de référence pour passer la pandémie.

En tant qu’entreprise, Crocs a également contribué à l’augmentation des mentions positives. Pour soutenir les travailleurs du domaine de la santé dans le monde entier, la marque leur a en effet offert des dizaines de milliers de paires. Cette initiative a été très bien accueillie et, au total, ce sont plus de 800 000 paires qui ont été distribuées aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Inde et ailleurs.

La marque s’est également diversifiée pour s’associer à des acteurs, des musiciens et des célébrités. Priyanka Chopra s’est par exemple engagée aux côtés de Crocs pour distribuer des chaussures gratuites en Inde, tandis que Ruby Rose et Post Malone collaboraient avec elle pour créer et concevoir leurs propres modèles.

On pourrait presque dire que porter des Crocs est devenu quelque chose de cool, un phénomène pas si rare dans le monde de la mode.

Néanmoins, les plus attentifs remarqueront la forte augmentation des mentions négatives au cours de la semaine du 28 septembre dans le graphique ci-dessus.

Il s’agit des mentions les plus négatives de Crocs que nous ayons jamais trouvées dans nos données, remontant à juin 2010. La raison ? Trop de gens voulaient en acheter.

La marque venait de sortir une nouvelle paire élaborée avec le musicien Bad Bunny. Une fois mis en ligne, tous les modèles se sont vendus en 16 minutes chrono. De nombreuses personnes ont fait part de leur mécontentement sur les médias sociaux, provoquant une réaction négative de la part du public, qui en avait assez d’entendre parler de la marque.

Cette critique ne devrait cependant pas déplaire à l’entreprise, étant donné le nombre de ventes réalisées. Elle a d’ailleurs renouvelé l’opération, faisant cette fois-ci équipe avec Justin Bieber. Ces modèles se sont écoulés en 90 minutes. Dans l’état actuel des choses, personne ne peut dire si cela est dû à une popularité en berne ou à une augmentation du stock mis sur le marché.

Mais une chose est sûre : l’idée de voir les Bieber Crocs se vendre en moins de deux heures aurait été hallucinante il y a encore un an. En 2020, c’est toute à fait normal. Alors, qui sait ce que le reste de l’année nous réserve surtout à l’aube de Black Friday ?

 

Cette analyse est apparut dans le Brandwatch Bulletin. Inscrivez-vous ici pour le recevoir chaque semaine.

Accédez au rapport

Endurance, Inégalité, Innovation : Comment le Covid a transformé les attitudes et comportements de consommateurs

Explorez 6 mois de données sur la manière dont les consommateurs se sont adaptés et comment ils perçoivent l'avenir.

Lire le rapport

Crimson Hexagon et Brandwatch ont fusionné. Vous êtes au bon endroit !

A compter du 8 mai, tous les produits de Crimson Hexagon sont inclus sur le site de Brandwatch. Vous les trouverez dans le menu sous la catégorie “Produits”. Si vous êtes client et souhaitez en savoir plus, votre account manager se fera un plaisir de vous aider.