Nouvelle étude : Les tendances consommateurs pour 2020

LIRE L'ÉTUDE

Nouvelle étude : Les tendances consommateurs pour 2020

LIRE L'ÉTUDE

Publié 30 mars 2017

Femmes du digital : Interview avec Emmanuelle Leneuf, fondatrice du FlashTweet

L’un des avantages de travailler pour Brandwatch est de rencontrer et d’échanger avec un nombre incroyable de personnes extrêmement intelligentes et intéressantes. Que ce soit en interne où je lis sur Slack les commentaires de mes collègues sur le machine learning ou la data science, ou en externe où j’ai la chance d’interviewer les leaders de projets digitaux dans certaines des plus grandes entreprises du monde.

Travailler dans le digital n’est jamais lent ou ennuyeux.

Cet article est le deuxième de notre série consacrée aux femmes du digital qui nous parlent de leurs expériences, de leurs challenges et de leur vision du futur.

Cette fois, j’ai eu la chance d’échanger avec Emmanuelle Leneuf, fondatrice du FlashTweet, un rendez-vous matinal sur l’actualité digitale suivi par beaucoup d’entre-nous sur Twitter. Lancé en mars 2015, FlashTweet compte aujourd’hui une communauté de plus de 31000 followers.

Bonjour Emmanuelle, pouvez-vous vous présenter et nous parler de votre parcours professionnel ?

Bonjour Mélanie. Je suis journaliste, spécialisée en économie, tech et innovation et j’ai fondé le FlashTweet, un quotidien digital sur la Transformation Numérique sur Twitter. Auparavant Grand Reporter à la Lettre de l’Expansion, j’étais en charge des pages Entreprises. Avant de rejoindre cette Lettre économique confidentielle, j’étais chef d’édition et journaliste Tech pour le 18h.com, le quotidien en ligne de l’Expansion.

En quoi consiste FlashTweet et comment vous est venue l’idée ?

Le FlashTweet est une matinale digitale publiée tous les jours à 7 h 30 sur Twitter avec les 10 infos qu’il ne fallait pas rater sur l’innovation et le numérique. C’est un média 100% tweet, 100% Live, construit comme un journal avec les news au début, rythmé par une infographie au milieu et un Must Read qui clôture l’édition afin d’ouvrir les perspectives.

Ce rendez-vous d’information quotidien permet de suivre la révolution numérique au travers de rubriques régulières : Start-up, Web, Tech, Big Data, lnternet des Objets, Marketing, Réseaux sociaux, Intelligence Artificielle, Robotique.

Sa ligne éditoriale s’appuie sur un ton : l’info sérieuse sans se prendre au sérieux. Pour préserver la chaleur de l’info, je consulte des listes de sources d’experts français et étrangers que j’ai constituées et je vais tous les matins très tôt sur les sites web américains et internationaux pour récolter et sélectionner les meilleures infos.

Quel est l’objectif du FlashTweet et à qui s’adresse-t-il ?

Le FlashTweet est né pour répondre à une double problématique que beaucoup d’internautes et en particulier de twittos, connaissent : l’infobésité et la FOMO (Fear of Missing Out) que tous les utilisateurs du réseau social à l’oiseau bleu ont ressenti au moins une fois dans leur vie !

En clair, j’ai peur de rater l’information si je ne suis pas devant ma Time Line. Et en même temps, je ne sais pas par où commencer quand je vois un flux de tweets sans repères ni hiérarchisation arriver sur mon fil. Comme on le sait bien dans les médias, trop d’info tue l’info et le temps est une denrée qui a de plus en plus tendance à se raréfier à une époque où les sollicitations s’accroissent.

En résumé, le FlashTweet s’adresse à tous les passionnés du digital qui veulent avoir un temps d’avance sur les transformations engendrées par le numérique, et ne pas passer trop de temps à rechercher une information fiable, qualifiée et pertinente.

Aujourd’hui FlashTweet rassemble une grande communauté. Quels ont été vos leviers pour la construire ?

Le succès du FlashTweet s’est bâti sur les deux piliers des réseaux sociaux que sont la recommandation et la viralité.

Cette communauté s’est construite grâce à un réseau d’ « ambassadeurs » qui ont aimé l’idée de ce rendez-vous d’information tous les matins, et se sont mobilisés spontanément pour faire connaître cette matinale digitale d’un nouveau genre : un journal Live, interactif et vivant, fédérateur de belles rencontres et créateur de liens. Car c’est aussi la proximité que les lecteurs du FlashTweet viennent chercher tous les matins et les interactions avec les fidèles du matin ou avec moi. Ils aiment réagir, apporter leur propre brique d’expertise et commenter cette actualité qui façonne notre futur et ne manque pas d’interpeller.

A l’instar d’une émission de radio, Le FlashTweet s’est rapidement imposé comme le rendez-vous d’information incontournable pour ceux qui veulent décoder la révolution numérique en cours.

En début d’année vous avez lancé #PasseLeFlash, pouvez-vous nous en dire plus sur cette opération ?

Pour le retour du FlashTweet en janvier, j’ai lancé un nouveau hashtag : l’idée de #PasseLeFlash est de mentionner un compte pour lui faire connaître le FlashTweet. L’objectif est de franchir un nouveau cap ensemble et d’élargir la base des aficionados.

L’opération « En 2017, toi aussi #PasseLeFlash », a été énormément relayée par la communauté du FlashTweet qui s’est mobilisée et a joué le jeu au-delà de mes espérances. C’était magnifique de voir le relai s’organiser pour propager la nouvelle et faire connaître le FlashTweet à quelqu’un qui n’en aurait pas entendu parler. L’idée est aussi de dire que c’est grâce à cette communauté que le FlashTweet réunit plus de 30 000 followers aujourd’hui. Ils viennent chercher la bonne information, et c’est grâce à elle si ce média hors-norme, né sur Twitter, va grandir encore et aller plus loin ensemble.

Mais #PasseLeFlash n’était pas une opération ponctuelle et va continuer à vivre tout au long de 2017 pour symboliser cette envie de contribuer à diffuser le FlashTweet ou pour « passer » des informations importantes.

Comment mesurez-vous votre succès ?

Le succès pour moi, c’est lorsque je vois que je réponds au besoin d’être informé de passionnés du digital et de l’innovation, d’experts exigeants et surtout que ma communauté est au rendez-vous tous les matins. C’est un formidable moteur pour se lever le matin.

Mais le succès c’est aussi quand je vois le nombre de personnes qui me disent que le FlashTweet leur rend service et leur est devenu indispensable. Cette fidélisation de mon audience, qui augmente et se diversifie tous les jours, se prolonge IRL (In Real Life) lors d’événements pendant lesquels mes followers viennent échanger avec moi.

Qu’est-ce qui vous plaît le plus et le moins sur les médias sociaux ?

Les réseaux sociaux, et Twitter en particulier, recèlent de richesses incroyables et permettent de s’ouvrir à de multiples univers, qu’ils soient géographiques ou sociologiques. Ils sont une formidable fenêtre sur le monde et élargissent tous les jours son horizon professionnel ou personnel.

J’aime aussi la richesse des rencontres IRL (In Real Life) qu’ils permettent et la profondeur des liens qui se nouent. J’ai rencontré beaucoup de personnes grâce à Twitter et au FlashTweet, et des relations d’amitiés y sont même nées.

Ce que je n’aime pas c’est l’intolérance sous toutes ses formes et dans toutes ses acceptions, le pillage sans vergogne et les attaques gratuites que s’autorisent certains, parce qu’ils sont derrière un écran.

Qu’est-ce qui vous inspire le plus dans votre travail ?

Ma communauté !

Tous les jours, c’est la course pour aller chercher les news fraîches et pertinentes sur le web, remplir les rubriques sur la Tech, le web, l’internet des objets, la Big Data, l’intelligence artificielle, la réalité augmentée, et extraire le concentré de l’information en 140 caractères Pourquoi ? Parce que j’ai rendez-vous à 7:30 avec ma communauté qui attend le FlashTweet, à l’instar d’une émission de radio. Une communauté fidèle, engagée, qui interagit, qui partage et qui commente l’information.

Alors oui, j’aime donner les clés pour comprendre la révolution digitale en cours et mesurer l’impact de la transformation numérique, mais mon kiff quotidien, c’est de créer du lien et de sentir cette communauté invisible qui est là.

Quel est le business model du FlashTweet, que proposez-vous aux entreprises ?

Le FlashTweet est le média de la Transformation Numérique sur Twitter et du Live : il monte des opérations spéciales sur des sujets liés à l’innovation et au digital avec une forte composante de Live pour informer sur l’actualité de manière ludique et impactante. Il accompagne aussi les sociétés dans leur politique d’acculturation au digital (Digital Day, séminaire, FlashBreakfast, FlashMeet autour de la Transformation Numérique) et il lance des évènements sur le Digital en partenariat avec des marques. Et bien d’autres choses encore !

Selon-vous, quelles marques se distinguent sur les média sociaux ? Avez-vous un exemple d’une campagne social media que vous trouvez particulièrement réussie ?

Dans le domaine du Luxe, je citerai Burberry qui est un des premiers à s’être lancé sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram), et qui s’est lancé sur Snapchat en 2015 à l’occasion de l’ouverture de son flagship à Los Angeles. Ce qui était franchement précurseur et innovant !

Sinon Axa et Axa Banque, deux marques qui imaginent des campagnes social media très novatrices avec une mention spéciale pour l’opération Rock en Seine et leur utilisation de Snapchat pour recruter. Pour la campagne, je dirais « Axa Move, réinventons le sport », qui était en fait une opération de promotion pour la banque.

Quel conseil donneriez vous à quelqu’un qui débute sur Twitter ?

Soigner sa bio et sa photo. Être en mode observateur au début et ne pas hésiter au début de se contenter de partager en retweetant ou en tweetant des articles qu’on a apprécié.

La communauté des Twittos est plutôt bienveillante avec les débutants : regarder pour apprendre les codes, être en mode Test and learn et garder en mémoire qu’un tweet chasse l’autre sur une Time Line. Rien n’est grave et on peut toujours supprimer un tweet en cas d’erreur. Et surtout ne pas se laisser impressionner par les 140 caractères, cela devient vite un jeu.

Comment pensez-vous que les médias sociaux aident les entreprises ?

Les médias sociaux sont un levier essentiel à la fois pour développer sa visibilité mais aussi pour ancrer son influence. Ils sont aussi un excellent vecteur de proximité pour les marques car ils permettent un rapport direct avec leurs clients, beaucoup plus qu’avec n’importe quel autre média, écrit ou audiovisuel.

Ils sont également un formidable moyen d’engager la conversation avec les consommateurs, pour mieux appréhender ses besoins et ses envies. Twitter, Facebook, Instagram, Snapchat ou Pinterest permettent aux marques de toucher et fidéliser leur cible de façon plus humaine, que ce soit leur clients (actuels ou à venir), leurs collaborateurs (futurs ou présents), ou bien encore les parties prenantes autour de l’entreprise. En résumé : mieux faire connaissance et initier des relations durables.

Et pour Twitter, qu’est-ce que vous voyez changer en 2017, avez-vous des prédictions de tendances ?

Twitter est un réseau social qui se réinvente tous les jours, parce qu’il est, plus que tous les autres, en prise directe avec l’actualité. Il va de plus en plus devenir le réseau social du Live. L’intégration du Live directement sur Twitter sans passer par l’application Periscope, a déjà bouleversé la donne. Plus besoin de recréer une communauté, on peut toucher son audience directement.

En 2017, l’expérience autour du Live va s’enrichir et devenir plus immersive avec la vidéo à 360 degrés. Le live va devenir plus professionnel aussi. Les premiers Periscope en multiplex via Periscope Producer, qui permettent d’intégrer plusieurs flux sont très prometteurs et ouvrent de belles perspectives, pour les marques comme pour les médias classiques. Ils vont impacter à la fois le BtoC (défilé Vuitton, inauguration du TGV l’Océane) et le BtoB (Electric Days EDF).

Les Live vont se généraliser lors d’évènements professionnels, non seulement pour le faire vivre mais aussi pour le prolonger en l’inscrivant dans la durée (un Periscope pouvant se visionner comme une vidéo). Mais le Live devrait aussi s’inscrire en complément de la relation client : on peut ainsi très bien imaginer que les marques s’en saisissent pour montrer le mode de fonctionnement de leurs produits ou répondre aux questions que se posent leurs clients en direct.

Dans un autre registre, en termes de fonctionnalité sur Twitter, on pourrait voir arriver les messages éphémères, parallèlement à la possibilité de corriger ses tweets. Beaucoup de twittos attendent ça avec impatience !

 

Un grand merci à Emmanuelle de nous avoir accordé cette interview.

Partagez l’article
Recherchez dans le blog
Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières insights des tendances en ligne

Je m’inscris

Crimson Hexagon et Brandwatch ont fusionné. Vous êtes au bon endroit !

A compter du 8 mai, tous les produits de Crimson Hexagon sont inclus sur le site de Brandwatch. Vous les trouverez dans le menu sous la catégorie “Produits”. Si vous êtes client et souhaitez en savoir plus, votre account manager se fera un plaisir de vous aider.